Débuter la compétition moto : comment se lancer ?

Tu es un motard passionné de vitesse et tu as envie de débuter la compétition moto ? Voici les étapes à suivre pour le motard débutant qui souhaite se lancer dans la compétition !

débuter la compétition moto

Les compétitions de moto passionnent aussi bien les jeunes que les adultes. Elles se divisent en plusieurs disciplines, notamment la course de vitesse et celle de l’endurance. Vous êtes débutants et aimeriez y participer ? Plusieurs conditions sont requises, en l’occurrence une licence délivrée par la FFM ou Fédération Française de Motocyclisme. Vous devez également disposer d’un permis attestant votre capacité à conduire une moto. De nombreux autres critères entrent en considération, comme votre âge, votre équipement et votre expérience. Trouvez dans cet article toutes les informations nécessaires pour entrer dans l’arène des compétitions de moto.

Les équipements requis pour la compétition

Afin de pouvoir participer à une compétition, vous devez acheter des équipements de moto performants et fiables.

Le type de moto adapté au conducteur et à la course

Le nombre de cylindres doit s’adapter à l’âge du pilote. Vous avez des modèles pourvus de boîte de vitesse de 50cc à 85cc adaptés aux enfants. La catégorie d’enfants âgés entre 13 ans et 17 ans a la possibilité de conduire des motos de 125cc. Les autres modèles plus performants s’adressent aux personnes majeures.

Le choix de la machine dépend du type de course. Si vous optez pour une course de vitesse, vous aurez besoin d’une moto puissante et endurante. La compétition d’endurance requiert une moto et des pneus résistants à l’usure. En effet, les risques de chute sont relativement élevés.

Des pièces et des pneus de rechange

Vous devez prévoir des pièces et des pneus de rechange, de préférence des modèles d’origine. Assurez-vous de les recevoir deux ou trois jours avant les compétitions. Ils doivent d’ailleurs correspondre à la liste homologuée par la FFM. Ils limitent les blessures importantes, ainsi que la détérioration du matériel pendant la course. Une situation à éviter si vous comptez poursuivre la compétition jusqu’au bout.

Des équipements de protection

La course de moto est potentiellement dangereuse, d’où la nécessité de porter tous les équipements de protection requis. Pour votre sécurité, vous aurez besoin de :

  • casques ;
  • bottes ;
  • gants ;
  • lunettes.

Il vous faut également porter des tenues appropriées afin de garantir votre confort. À cet effet, enfilez un pantalon et une veste adaptée à votre taille et à votre morphologie. Il est important que vous puissiez être libre de vos mouvements.

compétition moto : motard débutant sur un circuit de course

VOIR AUSSI : Top 5 des motos les plus chères du monde

Apprendre à conduire une moto

Les apprentissages dans une école de moto sont généralement nécessaires aux débutants. Vous avez des cours pour enfant, adolescent et adulte. La passion pour les deux roues peut effectivement survenir à tout âge. Avant de concourir aux différentes compétitions, il est important de savoir conduire sa machine.

Dans les écoles spécialisées, vous bénéficiez des conseils de vos entraîneurs. Ils ont de longues années d’expérience à leur actif. Ils vous aident à rester en équilibre en toutes circonstances, en vous conseillant les bonnes positions à adopter sur une route droite ou dans les virages à vive allure. L’apprentissage vous permet d’acquérir les bases du pilotage et vous guide à déterminer les points à améliorer afin de pouvoir participer à la compétition.

Dans tous les cas, privilégiez les écoles labellisées possédant une certification de qualité. Elles doivent également avoir une homologation de la FFM et disposer des infrastructures adaptées. Ayant suivi des formations requises afin d’avoir les bonnes techniques pédagogiques, chaque moniteur peut prendre en charge au maximum 10 stagiaires.

Les différentes mesures à prendre en compte

Plusieurs paramètres entrent en jeu si vous comptez participer prochainement à une compétition.

Une bonne préparation du pilote

Comme pour toutes les compétitions sportives, tout réside dans la préparation. Vous devez effectuer des entraînements afin de vous perfectionner encore et encore. Ces séances vous permettent de déterminer vos points faibles ainsi que les défaillances de votre machine. Chaque détail s’avèrera important si vous voulez remporter la course. Une fois bien préparé, vous serez à même de mieux gérer votre stress.

Il est tout aussi important d’être en bonne santé, car la compétition de moto est une activité très physique. Essayez de vous maintenir en forme et évitez de vous blesser au niveau des muscles ou des articulations. En plus des séances de sport, adoptez une alimentation saine et équilibrée. Privilégiez les aliments constituant une bonne source d’énergie. Si besoin, demandez l’avis d’un entraîneur professionnel ou d’un nutritionniste.

Établir un calendrier

Une bonne organisation est la clé de la réussite dans pratiquement tous les domaines. Prenez l’habitude d’utiliser un calendrier où vous noterez les événements les plus importants. Il vous évitera de vous retrouver débordé et s’avère pratique si vous participez à plusieurs compétitions ou si vous exercez d’autres activités en dehors de la course. Vous aurez également la possibilité de prendre les dispositions nécessaires si deux événements se chevauchent.

La maintenance de la moto

Lorsque vous recevez les pièces de rechange, testez-les. Il vous sera alors plus facile de maîtriser les bonnes techniques de démontage et d’assemblage. Vous saurez également les outils dont vous aurez besoin pour chaque opération. Vous éviterez ainsi de perdre du temps et de vous énerver lors de la compétition lorsque vous devrez faire face à une situation pareille. Une telle prévention diminue considérablement les imprévus susceptibles de devenir problématiques le jour venu.

Un bon montage garantit, entre autres, la performance de votre moto et la durabilité des pièces mécaniques. Une mauvaise installation est souvent à l’origine d’une usure prématurée. Elle provoque des vibrations pouvant également entraîner votre inconfort et votre déconcentration.

En vue de garantir la performance de votre moto, vous devez toujours vérifier ces points :

  • le filtre à huile ;
  • le niveau d’huile ;
  • les joints d’étanchéités ;
  • le liquide de refroidissement ;
  • les systèmes de freins ;
  • le serrage des vis et des boulons ;
  • l’état de la chaîne.

Régulièrement, mais surtout quelques jours avant la compétition, dressez une check-list des contrôles à effectuer. Vous en aurez aussi besoin le jour de la course. Ces documents vous serviront de référence, vous permettant de connaître l’état et le bon fonctionnement de votre moto. Ils vous aident également à déterminer les réparations nécessaires. En parallèle, assurez-vous de mettre à jour votre carnet d’entretien. Vous avez ainsi un historique complet des changements de pièces, de leur fréquence d’usure et des interventions réalisées.

Les différentes compétitions de moto

Les professionnels vous recommandent toujours de commencer par une course d’endurance. Elle vous permet de vous adapter aux différentes conditions d’une compétition et met à rude épreuve votre énergie ainsi que votre mental. Il est important de toujours garder votre calme et votre concentration tout au long de la course. Votre choix peut se porter également sur des compétitions qui sont plus axées sur le côté artistique. Néanmoins, elles requièrent toutes autant de techniques et d’entraînements.

circuit de compétition moto

La course de vitesse

Les pistes peuvent paraître trop longues pour les débutants. À cet effet, prévoyez des ravitaillements de carburant. Sachez qu’une moto puissante vous permet de doubler les autres ou d’éviter de vous faire dépasser.

La course d’endurance

En ce qui concerne la course d’endurance, elle dure entre deux et trois heures pour les pistes courtes. Toutefois, il existe des compétitions qui peuvent aller jusqu’à 24 heures. Elles offrent l’avantage de se composer de plusieurs relais allant de 40 à 90 minutes. Vous avez la possibilité de vous améliorer dans les passages répétés.

Le Championnat de France Superbike

Il constitue l’une des principales compétitions de vitesse françaises qui sont accessibles aux enfants de 13 ans. Quatre catégories se présentent : 125cc, 600 Supersport, Side-Cars et 1000 Superbike. En ce qui concerne les pistes, vous roulerez sur des circuits de course mythiques tels que Nogaro et Le Mans.

La formule des Coupes de France PROMOSPORT

Cette compétition s’adresse aux pilotes amateurs qui veulent devenir des professionnels dans ce domaine. Vous avez trois catégories : 125cc, 600cc et 1000cc. La qualification exige la participation à deux courses au minimum.

Le superbike

Cette discipline s’adresse aux pilotes de motos sportives :

  • CBR ;
  • Gixxer ;
  • ZX-10R ;
  • R.1.

La compétition réunit souvent les participants de différents pays qui ont l’objectif de remporter le titre mondial.

Le supercross

Cette compétition se réfère à une course de motocross en salle. Elle est accessible aux adolescents de 12 enfants. Ils doivent conduire une moto 125cc et posséder un permis de conduire ou un CASM.

compétition de motocross

Le trial moto

Avec cette discipline, vous devez franchir une multitude d’obstacles artificiels ou naturels. Il est interdit de mettre pied à terre tout au long de la compétition, sous peine de vous faire pénaliser.

Le supermotard

Originaire des États-Unis dans les années 1970, cette discipline concerne les motos tout-terrain ayant subi des modifications partielles. Les roues sont relativement petites afin d’offrir plus de maniabilité. Les pneus disposent également de crampons destinés à garantir une meilleure adhérence au sol et une bonne tenue de route.

Les rallyes routiers moto

Ces évènements combinent plusieurs disciplines destinées à départager les meilleurs pilotes. Ils doivent démontrer leur adresse sur les circuits de vitesse ou lors d’une course de côte, par exemple. Ces courses se déroulent dans la journée, mais peuvent être également nocturnes.

Le speedway moto

Il désigne des courses se déroulant sur une piste cendrée, en terre battue ou recouverte de gazon. Il existe également des compétitions sur patinoires. Ces dernières sont particulièrement spectaculaires.

Les licences nécessaires pour concourir

Tous les participants à une compétition de moto doivent détenir une licence en bonne et due forme. Vous pouvez l’obtenir auprès de la Fédération Française de Motocyclisme.

La licence vous donne accès aux formations dispensées par la Fédération et vous permet également de participer aux entraînements et aux différentes compétitions. Les souscriptions à une assurance responsabilité civile et à une assurance individuelle corporelle s’avèrent plus simples.

Une licence FFM s’obtient en remplissant certains critères, en l’occurrence :

  • être membre d’un moto club affilié FFM ;
  • avoir au moins 6 ans ;
  • avoir un permis de conduire vous autorisant à circuler sur un circuit fermé (Guidon d’Or ou d’Argent pour les enfants de 7 ans et plus, Certificat d’Aptitude au Sport Motocycliste à partir de 12 ans) ;
  • avoir un permis de conduire moto de catégorie AL, A ou B ;
  • avoir un accord parental si vous êtes mineurs ;
  • avoir un certificat médical.

Les entraînements et les compétitions exigent respectivement une licence spécifique.

Les démarches à suivre pour s’inscrire

Avant de vous inscrire, vous devez avoir tous les documents requis en main. Vous y prendre 3 semaines à l’avance vous évitera de payer une pénalité. Certaines compétitions ont des phases qualificatives, permettant de déterminer les meilleurs pilotes qui se disputeront le premier prix. En revanche, d’autres compétitions adoptent un autre système.

Les inscriptions dépendent du nombre de pilotes admissibles pour chaque piste. Il arrive que la FFM autorise deux créneaux horaires sur les petits circuits. Cette exception concerne principalement les compétitions et les catégories les plus prisées.

En principe, il est possible de s’inscrire à une compétition à partir de 6 ans. Cependant, les enfants participent plus à une course éducative jusqu’à leur 12 ans. Des moniteurs ayant le Brevet fédéral niveau 2 se chargent de ces séances organisées par les motos club FFM. Ces professionnels vous permettent de vous orienter vers les types de course adaptés à vos compétences et vos qualifications. Effectivement, certains pilotes sont plus à l’aise sur une compétition freestyle, au cours d’un rallye ou pendant un concours d’endurance.

Conclusion

En tant que débutant, vous avez le choix entre plusieurs compétitions de moto. Ils permettent aux organisateurs de dénicher de nouveaux talents et des pilotes prometteurs. Avoir un permis de conduire est impératif pour y participer. Il en existe différents types en fonction de votre âge et de la puissance de votre moto. Afin de vous perfectionner, vous avez la possibilité de suivre des cours de conduite de moto dans des écoles spécialisées. Appartenir à un club moto affilié à la FFM vous simplifie les démarches nécessaires à l’obtention d’une licence, qu’elle soit destinée aux entraînements ou aux compétitions.

Une fois prêt à concourir, inscrivez-vous à la course au moins 21 jours avant, au risque de vous faire pénaliser. Certaines compétitions limitent le nombre de leurs participants, d’où la nécessité de s’y inscrire le plus tôt possible. Petites astuces pour mieux vous organiser ? Dressez un calendrier des événements, vous permettant de gérer les préparatifs à cet effet et n’oubliez jamais d’effectuer le suivi de la maintenance de votre machine à travers une check-list. À présent, adoptez une hygiène de vie équilibrée pour avoir l’énergie nécessaire à ce sport mécanique et lancez-vous désormais dans les compétitions !

À propos de l'auteur

Fan de foot et de sport en général. Mon dieu porte le même prénom que moi.

Laisser un commentaire