Il reconnaît avoir orchestré une attaque au ransomware contre Tesla

Aux États-Unis, un Russe de 27 ans a été impliqué dans une affaire d’extorsion d’argent à la compagnie de voitures électriques Tesla. Jeudi dernier, il a reconnu, devant le tribunal de district américain de Reno, avoir commis le crime.

L’homme s’appelle Egor Igorevich Kriuchkov. Selon l’accusation qui pesait sur lui, il a corrompu un employé de Tesla avec 1 million de dollars (721 000 £). Les procureurs et les archives judiciaires ont rapporté qu’il avait voulu infecter par un ransomware, le système informatique de l’entreprise au Nevada. L’objectif de cette attaque informatique étant de dérober les secrets de l’usine.

Le complot de ransomware contre Tesla a échoué

Avec ses complices, M. Kriuchkov aurait projeté de voler les secrets de Tesla afin de lui exiger la rançon. Si l’entreprise refusait de payer, les malfaiteurs balanceraient ses données confidentielles sur Internet.

Les pirates informatiques cherchant à mettre en difficulté une entité se servent souvent d’un ransomware pour lui soutirer de l’argent. Le virus s’attaque aux réseaux informatiques de l’établissement en s’emparant de ses données ou en bloquant l’accès à ses systèmes. Pour pouvoir rétablir ses réseaux, l’entreprise est contrainte de verser la somme demandée par les pirates.

Mais grâce à la loyauté et à la coopération de la recrue potentielle qui a préféré taire son nom, l’attaque préméditée contre Tesla a été vouée à l’échec. Le FBI, mis au courant de la conspiration, l’a découverte à temps.

« La réponse rapide de la société et du FBI a empêché une exfiltration majeure des données de la société victime et a mis fin au plan d’extorsion dès sa création. »

Nicholas McQuaid, procureur général adjoint par intérim, dans un communiqué

M. Kriuchkov ferait jusqu’à 10 mois de prison

Quand le jeune Russe a été arrêté et jugé, le site Web technologique The Record a publié le verdict selon lequel il passerait jusqu’à 10 mois derrière les barreaux. Cette sentence a été prononcée après son aveu et la signature d’un accord avec les procureurs. Le gouvernement fédéral a placé le jeune homme dans la prison du comté de Washoe à Reno.

Pour revenir aux détails de l’histoire, M. Kriuchkov est venu aux États-Unis en tant que touriste. Toutefois, d’après les documents judiciaires diffusés dans les médias américains, c’est lors des cinq semaines qu’il y passait qu’il a essayé de soudoyer l’agent de Tesla, plus précisément du juillet à l’août 2020.

Pour l’attraper, le ministère américain de la Justice a invité à de nombreuses reprises l’employé qu’il avait tenté de corrompre, à boire un verre. Ce dernier a reçu un téléphone afin de faciliter l’opération. Et dès que Tesla a obtenu des informations sur la conspiration de la part de son salarié, il en a fait part au FBI. Puis, celui-ci a suggéré à l’employé d’enregistrer ses entretiens avec M. Kruichokov.

Pour terminer, M. Kriuchkov a révélé à un tribunal en septembre que le piratage en question n’était pas caché au gouvernement russe. Or, le rapport de cette affaire avec le Kremlin n’a été mentionné ni par le FBI ni par les avocats.

À propos de l'auteur

Nick Olaizola

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire