Adopte ma tomate : connaissez-vous ce site de rencontre un peu particulier ?

Ôtez de vos esprits toutes les blagues et métaphores douteuses qui concerne les tomates. On parle au sens propre. Adopte ma Tomate est simplement un site de rencontre entre jardiniers… et jardins !

Une initiative étudiante à la base du projet

Lorsque Octavia est venue étudier à Toulouse à 18 ans, elle s’est retrouvée pour la première fois loin du jardin parental et de ses bons légumes. On est tous passés par là et on sait tous ce qu’elle a vécu. Les premières tentatives culinaires des étudiants qui viennent de quitter le nid sont vraiment les heures sombres de l’histoire de la gastronomie.

Un site de rencontre pour jardiniers

Elle décide alors de se lancer dans un projet un peu fou : mettre en relation des jardiniers sans jardin, et des jardins sans jardinier. Adopte ma tomate était née.

Le site met gratuitement en relation les propriétaires de jardin qui n’ont pas le temps, pas l’envie ou tout simplement pas les capacités pour cultiver leur lopin de terre, et des gens à la main verte qui n’ont pas la chance d’avoir un espace où semer leurs plantations.

Adopte ma Tomate : des avantages plein la brouette

A l’heure du réchauffement climatique, ce genre d’initiative citoyenne ne peut pas laisser indifférent et il faut saluer la performance d’allier dans un même projet trois problématiques hyper d’actualité.

Revégétaliser la ville

Le climat se réchauffe, et il n’y a pas 50 solutions pour limiter le réchauffement et éviter les canicules : la végétalisation. En effet, de récentes études ont prouvé qu’en forêt, mais aussi dans les parcs en ville, il fait jusqu’à 4°C de moins qu’alentours ! Il faut donc planter d’urgence dans les villes pour ne pas passer les 50 prochains étés à cuire dans nos immeubles.

Production de nourriture locale grâce à l’agriculture urbaine

En 2050, 50% de la population mondiale habitera en ville. Ces chiffres sont très impressionnants et posent la question suivante : comment nourrir tous ces gens sans faire parcourir des milliers de kilomètres aux aliments ? Là encore, la réponse est dans le jardin : il faut cultiver en ville bien sûr ! Ainsi, l’initiative d’Adopte ma Tomate permet à des jardiniers de produire leur propre nourriture là où avant, il n’y avait qu’un bout de pelouse stérile.

A bas le gazon, vive les potirons !

Jardiner, c’est bon pour la santé

Le dernier avantage n’est pas des moindre : l’aspect « santé » qui s’applique à plusieurs points.

  • La réduction du stress : il a été démontré par de nombreuses études que se trouver dans la nature au contact des arbres et des plantes faisait diminuer le stress de manière significative. Par effet ricochet, en faisant tomber le stress, on diminue aussi le risque de maladies cardio vasculaire et les maladies psychologiques comme la dépression ou le burnout.
  • Si vous avez déjà biné un carré de salades, vous le savez : jardiner, c’est du sport ! Le jardinage sollicite presque tous nos muscles et nous permet de faire travailler notre cœur. Alors au lieu d’aller faire un footing, il vaut mieux planter des choux !
  • Des légumes meilleurs pour la santé. En effet, les légumes du jardin sont plus riches en nutriments et ne contiennent pas de pesticides. Du bio chez soi en somme !

Et vous, quand est-ce que vous adoptez une tomate ?

À propos de l'auteur

Marie B.

Passionnée par la botanique, le dessin et le voyage, j'ai étudié en traversant la France et le Monde. Je rédige des récits de voyage que je publie sur mon blog http://lesvoyagesdemariebambelle.fr/.

Un commentaire

  1. Avatar

    Salut a tous! Merci pour le contenu de qualité! N’hésite pas a venir voir mon travail! je suis aussi passionné de grand air et de nature BIO que vous tous!

Laisser un commentaire