Le chapelet connecté : nouvel atout séduction du Vatican auprès des jeunes

Considéré comme l’un des papes les plus progressistes de l’histoire de la papauté, le pape François a de nouveau lancé une offensive à l’assaut de la jeunesse. En effet, l’annonce cette semaine par le Vatican de la mise sur le marché d’un chapelet connecté a fait l’effet d’une bombe. Conçu par la firme Taïwanaise Acer, ce bijou de la technologie allie design et intelligence artificielle pour redonner à la religion une image plus “fun” auprès des jeunes.

chapelet connecté : nouvel atout séduction du Vatican

Une église qui se réinvente face au progrès

Le pape François l’a bien compris, pour attirer l’attention de la jeunesse et répandre le message de l’église, il faut user des bons canaux. Avec plus de 17 millions de followers sur son compte Twitter et 5 millions sur son Instagram, le pape François a mis de plein pied son empreinte dans le monde des réseaux sociaux.

Après 6 ans de pontificat, le pape qui rencontre quelques résistances conservatrices au sein du Vatican mets toutes les chances de son côté pour séduire une jeunesse de plus en plus en proie au doute.

pape

Le CLicToPray eRosary arrive donc comme une suite logique après la mise en ligne de l’application du même nom. Ce mardi 15 octobre, les fidèles du monde entier ont pu prendre connaissance de ce rosaire intelligent, clin d’œil à l’adresse de la jeunesse.

« En ce mois missionnaire extraordinaire, nous avons voulu offrir un chapelet intelligent pour aider les jeunes à prier cette ancienne prière de l’Église en l’inscrivant dans leur monde numérique et leur imaginaire » scande le père Frédéric Fornos, directeur du réseau mondial de prières du pape.

L’eRosary, un condensé de foi et de technologie de pointe

Constatant le manque d’intérêt des jeunes pour le rosaire, le pape François aurait manifestement jugé intéressant de leur proposer une alternative qui s’inscrive mieux dans leur quotidien. Pour initier la jeunesse aux pouvoirs de cette prière, mais aussi pour se rapprocher d’un monde en perpétuelle évolution, le rosaire connecté est un atout de taille.

Alors que l’application ClickToPray est disponible en téléchargement gratuit pour IOS et Android, le rosaire lui sera commercialisé 99 euros avec 3000 exemplaires lancés. L’eRosaire permet ainsi d’avoir accès à un contenu spécial dans l’application. Elle propose ainsi des rosaires thématiques inspirés des difficultés du monde actuel comme l’immigration ou la guerre. Une initiation au rosaire est possible en plus d’une mémorisation de l’historique, ainsi que de propositions de prières.

Le chapelet connecté qui se déclenche lorsque le signe de croix est effectué par son propriétaire, grâce à des capteurs de mouvements, aura nécessité de longs mois de travail pour Acer. Avec son format minimaliste (il est composé de 10 agates noires et d’une croix argentée), le chapelet bracelet enregistre également des données sur votre santé. Il ne nécessite que 3 heures de charge pour 4 jours d’autonomie en plus d’être waterproof.

Un chapelet connecté qui prône le développement durable

Face aux enjeux auxquels sont soumis l’humanité et l’église, le chapelet connecté vient à point nommé pour recentrer les énergies vers l’essentiel. En effet, outre le spirituel qu’il promeut, l’eRosary dont 10% des recettes seront reversées au réseau mondial de prières, s’engage à verser une taxe verte en Europe.

Sa conception a scrupuleusement été suivie afin de se dérouler dans une réglementation responsable. Pour donner plus de poids à cet engagement, il est d’ores et déjà prévu un chapelet connecté écoresponsable en plastique totalement recyclé.

À propos de l'auteur

Monica Kalla-Lobé

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire