John McAfee : une vie sulfureuse empreinte d’honneur, de frasques et d’excentricités

Concepteur du premier logiciel antivirus, John McAfee est retrouvé mort en prison. On vous dit l’essentiel à savoir de celui qui était très décrié.

John McAfee, businessman et créateur de logiciel d’antivirus, n’est plus. Il a été découvert mort dans sa cellule de prison en Espagne le 23 juin 2021. Les autorités du pénitencier où il était détenu ont affirmé qu’il s’agit d’un suicide. Le concepteur de l’antivirus McAfee, habitué des poursuites judiciaires, était poursuivi pour évasion fiscale. L’homme risquait une extradition vers les États-Unis d’Amérique, son pays d’origine. Découvrez McAfee, une vie sulfureuse empreinte d’honneur, de frasques et d’excentricités.

Une carrière professionnelle des plus honorables

John David McAfee, né le 18 septembre 1945 à Cinderford en Angleterre, a grandi et étudié aux États-Unis d’Amérique. Il sort diplômé de Roanoke College en 1967 et commence sa carrière à la NASA où il est employé entre 1968 et 1970. Il est, par la suite, développeur de logiciel et de système d’exploitation dans plusieurs entreprises informatiques.

Ses multiples expériences l’ont conduit à créer le premier antivirus qui portera son nom. Cet antivirus fait sa richesse et propulse la société McAfee Associates qu’il fonde en 1987, comme incontournable dans le domaine des logiciels d’antivirus. Après avoir vendu sa compagnie au groupe Intel, l’homme d’affaires est devenu un fervent promoteur des cryptomonnaies. Cette nouvelle orientation l’amène à fonder, en 2016, le fonds d’investissement spéculatif MGT Capital Investments.

VOIR AUSSI : Liste et exemples des virus informatique les plus dangereux 👾

Un personnage provocateur aux multiples frasques

McAfee, au fil du temps, a bien souvent fait parler de lui pour des motifs peu glorieux. Théories conspirationnistes, trafic de drogue, conduite en état d’ivresse, détention illégale d’armes, harcèlement, évasion fiscale, suspicion de meurtre ont rythmé sa vie. En dépit des multiples poursuites dont il a fait l’objet, il se présente aux élections présidentielles de 2016 et de 2020 notamment. Il échoue cependant à obtenir l’investiture du parti libertarien qu’il convoitait.

Sa nouvelle passion pour les cryptomonnaies, qu’il ne manque pas de mettre en avant pendant sa courte campagne électorale en 2020, lui vaut de nouveaux déboires avec la justice américaine.

 McAfee, victime de ses excentricités

Ses propres affirmations dans la presse amènent les autorités américaines à s’intéresser à ses revenus. Il se retrouve poursuivi pour évasion fiscale et non-déclaration de revenus entre 2014 et 2018. À cela vont s’ajouter les poursuites pour fraude et complot de blanchiment d’argent en lien avec les cryptomonnaies.

Ce sont justement ces différentes accusations qui conduisent la justice américaine à émettre un mandat d’arrêt international à l’encontre de John McAfee. Mandat auquel les autorités espagnoles font suite en procédant à l’arrestation de l’intéressé à l’aéroport de Barcelone alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour la Turquie. John McAfee est placé en détention dans la prison de Sant Esteve Sesrovires. Les autorités pénitentiaires annoncent son suicide quelques heures après qu’un tribunal espagnol ait donné son autorisation pour qu’il soit extradé vers les USA afin d’y être jugé.

Mort à l’âge de 75 ans, le fantasque John McAfee reste dans les esprits comme un génie de son époque et un précurseur dans le domaine des logiciels d’antivirus. Il aura également réussi à entretenir, de son vivant, une certaine suspicion, ce qui entraîne le doute quant à la version officielle donnée suite à sa mort.

À propos de l'auteur

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire