Quelles sont les différences entre un VPN et Tor ?

L’apparition du réseau Tor a fait figure de petite révolution dans le secteur de la protection des données sur la toile. Souvent confondu avec un VPN, de nombreux internautes l’envisagent comme une solution pour surfer en toute discrétion. Mais est-ce vraiment le cas ? Quelles sont les différences entre Tor et un VPN ? Nous faisons le point, pour vous aider à y voir plus clair.

Tor vs VPN

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN est un réseau privé numérique qui permet de sécuriser la connexion à internet et d’éviter la captation non souhaitée des données. Il permet de crypter les données de connexion et de faire transiter les informations dans un tunnel sécurisé au moyen d’un protocole de chiffrement. Le serveur du réseau VPN auquel l’utilisateur est connecté lui fournit une nouvelle adresse de connexion (IP), masquant ainsi l’origine réelle de la connexion (plus de renseignements à l’adresse https://master-vpn.fr).

Schéma du fonctionnement d'un VPN

Cet outil permet d’éviter le pistage à des fins publicitaires, le piratage des données par un utilisateur malveillant et certaines formes de surveillance. Il peut aussi servir à contourner les limites géographiques attachées à certains contenus.

Qu’est-ce que Tor ?

Tor est l’acronyme du projet The Onion Router. Il s’agit d’un réseau qui sécurise les informations en les fractionnant à l’aide de plusieurs couches de sécurité, d’où son nom. Pour y accéder, il faut commencer par télécharger le navigateur dédié. Lorsque vous lui soumettez une requête, il la transmet à un point d’entrée appelé nœud, choisi aléatoirement. Ce dernier la transmet à un autre nœud, qui la transmet ensuite à un troisième. A chaque fois, les informations sont cryptées et le choix des nœuds aléatoire. Au retour, l’information suite le même processus. Ainsi, il est extrêmement difficile de la tracer.

schéma de fonctionnement d'un réseau Tor

Seule faiblesse : le point de sortie, car les données sont décryptées pour que vous puissiez y accéder. Il faut donc disposer d’une connexion sécurisée par HTTPS, sous peine de perdre l’intérêt du processus.

Quelles différences entre un VPN et Tor ?

La principale différence entre un VPN et Tor réside dans leur manière de protéger vos informations. Là où un VPN se contente de jouer le rôle d’écran de protection entre votre machine et le web, Tor utilise un procédé bien plus complexe. En divisant les données, il brouille les pistes et vous fournit un niveau de protection supérieur, du moins en théorie.

La lourde infrastructure du réseau Tor et les opérations complexes qu’il effectue ont un impact significatif sur la vitesse de votre connexion. La navigation avec un bon VPN est fluide, au point que la différence se remarque à peine. Avec Tor, en revanche, c’est une autre histoire. Le chargement des pages est bien plus lent. Cette solution n’est pas idéale pour télécharger des fichiers volumineux, à moins de s’armer de patience.

Autre différence notable : le prix. Un bon VPN requiert le paiement d’un abonnement. Les offres gratuites vous fourniront un service de piètre qualité à la confidentialité douteuse. Tor, quant à lui, est un réseau géré de façon volontaire par ses administrateurs. Son utilisation est donc totalement gratuite. En contrepartie, il a besoin d’avoir de nombreux utilisateurs pour fonctionner correctement.

Faut-il opter pour un VPN ou pour Tor ?

La réponse à cette question dépend de la nature de vos activités en ligne. Si vous souhaitez éviter qu’Amazon et consorts revendent vos données personnelles dans votre dos, tout en téléchargeant quelques films à l’occasion, un VPN suffit. Utiliser Tor pour ce type d’activité reviendrait à sécuriser le studio d’étudiant fauché à l’aide d’une porte de coffre-fort. La lourdeur et les restrictions de fonctionnement de Tor ne rendent son utilisation justifiée que dans le cadre de pratiques hautement sensibles. Les lanceurs d’alerte et les personnes menacées pour leurs opinions trouveront en lui un outil précieux. Tor est également indispensable pour surfer sur le dark net (sur lequel on ne trouve pas que des sites au contenu répréhensible).

Si le réseau Tor est plus sécurisé qu’un VPN, il comporte de nombreux inconvénients. On peut citer, parmi eux, le ralentissement de la connexion et son nombre réduit de fonctionnalités. S’il est adapté à ceux qui ont des secrets vitaux à protéger, l’utilisateur simplement soucieux de sa vie privée a tout à gagner en préférant un bon VPN.

À propos de l'auteur

Florent

Geek autoproclamé depuis ma naissance, j’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source... Curieux et toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations. Je suis aussi fan d'adrénaline, comme dirait Wolf : "C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes" !

Laisser un commentaire