Zoo : une cage dorée ? Focus sur la vie animale dans les parcs

L’être humain a-t-il laissé tomber son éthique et son intégrité morale au profit du divertissement ? Après avoir visionné ce documentaire troublant sur le traitement des animaux dans les zoos, vous aurez un regard différent lors de votre prochaine visite.

cage dorée

La mise en captivité d’animaux sauvages demeure une activité très répandue dans le monde et attire plusieurs visiteurs. Depuis peu, plus d’un considère l’exploitation des bêtes dans les cirques comme un acte de barbarie. Néanmoins, il semblerait que les zoos perpétuent cette culture de maltraitance animale. D’ailleurs, le maintien en captivité de ces animaux hors de leur habitat naturel est devenu source de polémique. À ce propos, le documentaire québécois intitulé « Zoo : une cage dorée ? » a pour objectif de révéler au grand jour le quotidien de ces animaux qui nous divertissent tant.

Un ours dans une cage

Le zoo : une maltraitance qui doit cesser ?

Les zoos restent une source de distraction particulièrement lucrative et divertissante. Toutefois le bien-être de ces animaux ne semble pas être le premier des préoccupations de ces centres animaliers. Ici, le documentaire Zoo : une cage dorée ? veut nous plonger au cœur de la vie quotidienne de ces bêtes retirées injustement de leurs milieux naturels. Par exemple, les éléphants disposent d’une audition surdéveloppée, les activités humaines trop bruyantes ne peuvent être que perturbantes pour ces mammifères. Par ailleurs, ces géants terrestres ont besoin de marcher entre 50 à 75 km par jour dans la savane, ce qui est impossible dans les zoos.

Des éléphants dans une clôture

En outre, pour mieux apprivoiser les bêtes sauvages, certains zoos capturent les espèces à un bas âge. Les petits sont alors séparés de leurs mères et de leurs habitats pour devenir les attractions principales d’un parc. De plus, la présence de jeunes animaux augmente considérablement le nombre des visiteurs et donc les bénéfices perçus. Par conséquent, un dilemme moral se pose. Le plaisir ressenti lors de ces visites est-il une raison suffisante pour obliger un animal à vivre une vie qui n’est pas la sienne ?

Les zoos : pas tous dans le même panier

Afin de pallier au problème, plusieurs règlementations ont déjà été mises en place. Concrètement, les zoos doivent respecter des normes de haut niveau pour le bien-être des animaux. En plus, on remarque que certains d’entre eux commencent à adopter des tactiques un peu plus morales. On note, ceux qui accueillent uniquement les animaux blessés qui n’ont plus aucune chance de survivre dans leurs milieux naturels. Ces bêtes sont récupérées dans le but d’assurer leurs survies et non pour le divertissement uniquement. Une pratique qui semble être plus éthique et moins barbare.

Par ailleurs, ce documentaire n’a pas pour unique objectif de condamner les zoos. Il propose également un regard différent sur cette attraction si lucrative. On y découvre des avis diversifiés d’experts et de professionnels, dont des éthiciens, des fonctionnaires et des représentants de zoos. Les divergentes idées soulevées et analysées dans ce film vous permettront de différencier aisément les pratiques convenables de celles qui sont répréhensibles.

L’exploitation des animaux dans le but de divertir les êtres humains est une activité qui dure depuis plusieurs années. Le documentaire québécois « Zoo : une cage dorée ? » présente une approche objective regroupant des études, des analyses ainsi que des points de vue très diversifiés sur le sujet. Ce long métrage dévoile subtilement les faits concernant les questions éthiques et morales du traitement des animaux en captivité.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire