Walkcar : une mini-voiture portable débarque sur le marché mondial

Le véhicule électrique de la taille d’une tablette de Cocoa Motors va bientôt sidérer le monde.

Le marché mondial accueillera sous peu le Walkcar, un microscooter électrique d’origine japonaise. Cocoa Motors a commencé à commercialiser cette auto hors du commun au Japon depuis le mois de juin 2020. Le conducteur contrôle ce véhicule électrique par ses gestes. Par contre, ses performances ne sont pas aussi extraordinaires que son design si l’on ne parle que de sa vitesse de 16 km par heure et de sa batterie qui tient jusqu’à 7 km en moyenne. L’engin est actuellement sur le marché de l’Hexagone à un prix de 1 750 euros.

Une auto électrique en miniature et portable

Depuis cinq ans, la société Cocoa Motors n’e cessé de perfectionner le Walkcar. Son poids léger et sa petite taille font de lui une automobile compacte. Elle ne fait que 13 pouces et pèse 2,9 kg. Elle se transporte comme un ordinateur portable. D’ailleurs, l’on pourrait la confondre avec un PC ou une tablette.

Elle peut aussi se placer dans un sac à dos sans problème. Quant à son cadre principal, fait à partir de carbone et d’aluminium, il est muni de quatre petites roues de suspension indépendantes.

Les quatre roulettes du microscooter électrique ont des fonctions différentes. Celles de devant abritent les moteurs d’une puissance de 260 W, tandis que les deux du derrière servent de direction. Elles permettent toutes de se déplacer à 74 mm du sol. Et le plus fabuleux c’est que l’appareil suit les différentes inclinaisons du corps. Il suffit de faire un mouvement en avant pour aller plus vite, en arrière pour s’arrêter et à gauche ou à droite pour changer de direction.

Vitesse et autonomie limitées

Avec une vitesse maximale de 16 km et une vitesse minimale de 10 km par heure, le Walkcar est loin d’être un record en vitesse. Il n’est pas fait pour une course de voiture et encore moins pour les gens qui doivent parcourir de longue distance pour se rendre à leur travail.

Ce moyen de transport convient plutôt pour un déplacement à l’intérieur d’une petite ville. Elle peut également servir pour les étudiants des universités locales.

Pour pallier ce point faible, le fabricant a pensé à mettre une fonction “assistance à la marche” sur l’appareil. À cet effet, elle se limite à une vitesse de 6 km par heure. L’autonomie de la batterie est de 7 km en mode économique. Elle ne peut donc pas aller au-delà de 68 Wh. Par ailleurs, le véhicule est réservé à tout usager de moins de 80 kg.

En gros, le Walkcar se présente comme le précurseur d’une révolution sans précédent dans le domaine de la construction d’automobile. Malgré ses limites qui ne tarderont pas à être remédiées, l’engin électrique inspirerait un bon nombre d’industries de fabrication de voitures à travers le monde. Et cela pourrait même aller jusqu’à rendre les voitures indépendantes.

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire