bannière salon mode et luxe

Top des habitudes insolites des joueurs de foot

2

Si Rafael Nadal est sans doute le sportif le plus maniaque de tous les temps, certains footballeurs ne sont pas en reste… Petit tour d’horizon de leurs habitudes les plus étranges.

T’as le look, coco

On peut comprendre que certains pros possèdent des maillots fétiches, ou des crampons préférés… Mais quand ça dépasse les bornes, il faut le dire.

Prenons le cas de Souleymane Diawara : depuis son premier match professionnel au Havre, il porte des gants. Bon, pour un gardien, ça passe (c’est même recommandé, paraît-il), mais ce brave Souleymane évolue au poste de boucher – pardon, défenseur central. Si cette manie est tolérable en hiver, elle devient franchement ridicule au moment de disputer la CAN sous un soleil de plomb…

Souleymane Diawara

Basile Boli a poussé le vice encore plus loin : il a gardé le même slip durant la totalité de sa carrière. Bon, en même temps, c’est grâce à lui que l’OM a gagné la seule Coupe d’Europe de l’histoire du foot français (non, désolé Paris, mais une Coupe des Coupes gagnée contre le Rapid de Vienne ne mérite pas d’être évoquée). En plus, ce slip fétiche était soigneusement lavé entre chaque match, même si, selon les dires de Basile, il avait tendance à virer au gris en fin de carrière (de l’importance d’utiliser une lessive de qualité). Heureusement pour vous, nous n’avons pas de photo du slip en question.

Pauvre terrain…

La pelouse des terrains est en effet régulièrement maculée de substances diverses par des footeux un peu trop superstitieux. Luis Fernandez par exemple, saupoudrait le terrain de sel avant chaque match. Trapattoni, le sélectionneur de l’équipe d’Italie lors du Mondial 2002, préférait verser de l’eau bénite. Tout ça pour se faire éliminer par la Corée de Sud en 8e de finale… Elle devait être périmée, son eau.

Enfin, tout ceci est toujours préférable à la surprenante habitude du gardien Sergio Goycochea qui, avant chaque séance de tirs au but, urinait dans ses propres cages. Oui, vous avez bien lu. Et si vous ne me croyez toujours pas, voici la preuve en image (âmes sensibles s’abstenir).

Sergio Goycochea

Dommage qu’on ne puisse pas tester cette méthode à FIFA ou PES, ça rendrait les parties bien plus marrantes.

Notez cet article

Recherches courantes : photo de foot porno sur un terrain...

À propos de l'auteur

Lionel

Fan de foot et de sport en général. Mon dieu porte le même prénom que moi.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :