bannière salon mode et luxe

Calligraffitis : le tunisien eL Seed mêle calligraphie et graffiti

5

Le street art est un mode d’expression en constante évolution, qui ne cesse d’inventer et de se réinventer, le calligrapheur eL Seed en est le parfait exemple avec ses “calligraffitis”, mariage de la calligraphie arabe et des graffitis.

El Seed : calligraffiti artist = calligraphie + graffiti

L’artiste de street art eL Seed marie calligraphie arabe et graffiti

eL Seed représente une nouvelle génération d’artistes qui a su élever le graffiti au rang d’art à part entière, s’exposant aux yeux de tous dans la rue, sur les murs et les façades. Ce jeune artiste franco-tunisien, né à Le Chesnay en 1982 dans le département des Yvelines, grandit dans le milieu hip-hop en banlieue parisienne et devient tout naturellement « grapheur » à la fin des années 90. C’est par sa passion de l’arabe et de l’esthétique de son écriture qu’il vient à inventer l’art de rue du Caligraffiti, combinant calligraphie arabe et graffitis.

Cet artiste de street art engagé utilise son art pour véhiculer des messages de paix et de tolérance. C’est ainsi qu’en 2012 lors de heurts opposant des intégristes religieux à la communauté artistique tunisienne, il entreprend son premier projet de grande ampleur dans la ville de Kairouan où il réalise une gigantesque fresque représentant le passage d’un poème du poète tunisien Abu al-Qasim al-Husayfi parlant de la lutte contre la tyrannie et l’injustice. Il est par la suite invité à peindre une de ses fresques monumentales sur le minaret de la mosquée de Jara à Gabès, reprenant un verset du Coran sur la tolérance et l’enseignement (qui sera d’ailleurs très controversé).

Il enchaîne par la suite les projets en France dans la Tour Paris 13 sur laquelle il est l’auteur de la fresque extérieure et de la décoration d’un appartement vu par des milliers de parisiens courant octobre 2013. Mais aussi aux quatre coins du monde à Doha au Qatar sur la Salwa Road, à Melbourne en Australie, à New York aux États Unis, au Cap en Afrique du Sud…

Calligraffitis : les plus belles oeuvres d’eL Seed

Vous ne trouverez pas ses œuvres sur les sites d’annonces locaux, mais en plus des nombreuses fresques que vous pouvez voir aux 4 coins du monde, vous pouvez consulter son site web elseed-art.com qu’il tient à jour régulièrement.

Notez cet article

Recherches courantes : calligraffiti, el seed...

À propos de l'auteur

Jasmin

Un mec cool qui rédige des articles cools quand le temps me le permet.

5 commentaires

  1. Les photos sont très belle, c’est le travail du jeune garçon bien évidement enfin du jeune artiste qui est irréprochable, très jolie à voir, spécialement les graffitis avec des porte au milieu, c’est juste de l’art purE BRAVO

  2. Le concept de mêler la calligraphie au street art ça me rappelle un peu le slam qui mêle poésie et hip hop…un mélange de deux cultures pour des résultats qui nous laissent sans voix. C’est un peu comme remettre la base de nos cultures au gout du jour.

  3. On peut considérer cela comme un nouvelle technique ou variante du street art. Ce mélange de culture nos offre des réalisations à la fois modernes et traditionnelles. Ces décorations éphémères laissent sans voix.

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :